Comportement du chien – Mon chien est voleur !

Ancien parachutiste et membre du 132ème Groupement Cynophile de l’Armée de Terre, formateur canin des forces de Police, Eric TRAMSON met aujourd’hui à la disposition des particuliers et professionnels son expérience dans le domaine du chien par le biais de divers services.

Dans ce dossier éducation, Eric TRAMSON vous propose quelques astuces simples pour vivre en harmonie avec votre chien.

 

Problématique : Mon chien vole de la nourriture !

Votre chien est un prédateur. Il va donc naturellement se jeter sur toute la nourriture qui se présente à lui. Néanmoins, c’est avec la propreté, l’une des règles de base de l’éducation canine. Il est impératif d’apprendre à votre chien à ne pas voler de la nourriture. Je vous propose donc une méthode simple en quatre points.

  1. Comprendre son comportement :

Avant toute chose, assurez-vous que votre chien dispose de suffisamment de nourriture et que son régime alimentaire est adapté à son âge, son activité et à sa race. Si vous avez un doute, consultez votre vétérinaire.

S’il ne s’agit pas d’un problème physiologique, sachez qu’un chien ne vole pas parce qu’il a faim. En fait, il vous envoie un message fort. Dans le langage des chiens, celui qui contrôle la nourriture, c’est celui qui domine. En vous volant de la nourriture, il conteste votre autorité. C’est pour cette raison qu’il peut  ingurgiter n’importe quoi, même des aliments qu’il ne mangerait pas spontanément.

Un chien bien éduqué doit donc pouvoir rester à côté d’un morceau de viande sans y toucher, alors que vous n’êtes pas là.

  1. Choisir le bon matériel :

La première chose à faire est de vous équiper d’une gamelle adaptée et d’un support qui permet à votre animal de manger sans avoir à baisser la tête. Cela évite des problèmes de digestion et parfois même de retournement d’estomac chez les plus gros chiens. Placez la gamelle toujours au même endroit et ne donnez jamais à manger à votre chien ailleurs (cf mon chien urine partout). Par ailleurs si la gamelle ne se trouve pas dans la même pièce que son panier, équipez vous d’un coussin plat que vous placerez à l’autre extrémité de cette pièce.

  1. Préparer l’apprentissage :

Le but de cette étape est de faire comprendre à votre chien que vous maîtrisez sa nourriture. A l’heure des repas, ordonnez à votre chien de s’asseoir sur son coussin plat et de ne pas bouger (voir les commandements préparatoires et exécutoires)

Exemple : « Médor », « Assis », « Pas bouger ».

Inutile de récompenser votre chien s’il obéit correctement car il va croire que c’est la fin de l’exercice.

Dès qu’il est immobile, verser tranquillement sa nourriture dans sa gamelle. Votre chien ne doit pas bouger. S’il sort du périmètre de son coussin, arrêtez de remplir sa gamelle et rappelez-le à l’ordre.

Quand son repas est prêt, appelez votre chien en montrant la gamelle du doigt

Exemple : « Médor » « Viens manger »

N’oubliez pas de le féliciter d’une caresse rapide avant qu’il commence à manger.

Il s’agit d’un exercice simple mais fondamental pour l’éducation de votre chien. Non seulement vous devrez le répéter jusqu’à ce qu’il l’exécute correctement mais il s’agit de la bonne manière de nourrir son compagnon.

Si votre chien manifeste un mauvais comportement à l’approche de sa gamelle (grognement, poils hérissés, excitation excessive), ordonnez-lui de retourner sur le coussin et recommencez l’exercice.

Enfin, pour bien préparer l’apprentissage et lorsque votre chien aura compris l’exercice, sortez 30 secondes de la pièce alors que sa gamelle est servie. Votre chien ne devra pas bouger de son coussin.

  1. L’apprentissage :

Maintenant que votre chien a accepté que vous maîtrisez sa nourriture, vous pouvez commencez à lui apprendre à ne pas voler.

La première règle est qu’il ne faut pas tenter le diable. Évitez donc de laisser traîner de la nourriture en votre absence.

Pour l’exercice, prenez des friandises de récompense et de la nourriture (fromage ou reste de viande). Allez dans une pièce où votre chien n’a pas sa gamelle et posez la nourriture au sol. Le chien doit ignorer l’assiette. S’il s’approche de trop près ou tente de la renifler, empêchez-le.

Exemple : « Médor », « Non, pas toucher »

Au bout d’un moment, votre chien va finir par se calmer et, soit se coucher loin de l’assiette, soit s’en détourner. A ce moment là, vous pouvez le récompenser en lui donnant une friandise.

Recommencez l’exercice régulièrement jusqu’à ce que votre chien ne vole plus et n’oubliez pas de toujours respecter deux règles d’or : ne le récompensez jamais avec le contenu de l’assiette et ne lui donnez jamais de la nourriture en dehors de sa gamelle.