Le chauffage de l'aquarium

Principe de régulation thermique

Le maintien en aquarium de poissons dits « tropicaux » requiert la mise en place d’un système de chauffage dans le bac (thermo-régulation). La température moyenne à maintenir pour un aquarium standard de poissons tropicaux (bac d’ensemble) se situe aux alentours de 25° à 27°C. Dans le cas de variétés particulières, de traitement ou de reproductions spécifiques, les températures peuvent éventuellement évoluer entre 18° et 33° C selon l’espèce et le biotope originel.
Un chauffage d’aquarium se compose de deux parties : la partie chauffante appelée « résistance » et la partie régulation appelée  » thermostat ». Dans la majorité des cas les chauffages possèdent ces deux fonctions intégrées et sont alors appelés « combinés chauffants ».
L’installation dans ce cas sera des plus simples :

  1. Régler la température désirée sur le bouton prévu à cet effet
  2. Immerger verticalement le combiné en le collant au moyen de ventouses sur la face arrière de l’aquarium ou dans le compartiment d’arrivée d’eau du filtre
  3. Bien s’essuyer les mains et mettre enfin l’appareil sous tension. Le thermostat intégré entrera alors automatiquement en fonction et régulera automatiquement la chauffe afin de conserver une température constante dans l’aquarium. Il restera à vérifier quelques heures plus tard la température du bac à l’aide d’un thermomètre précis et, le cas échéant, à affiner le réglage.

Thermomètre électronique réf. 334 820

Attention : l’appareil de chauffe doit impérativement être immergé avant mise sous tension.
Débrancher l’alimentation électrique avant toute vidange, partielle ou intégrale, de l’aquarium.
« Sécurité » Dans tous les cas et avant toute intervention dans l’aquarium, débrancher systématiquement l’alimentation électrique !

Quelle puissance de combiné chauffant choisir ? 

Directement fonction de la taille et de l’environnement de l’aquarium,
La puissance préconisée d’un chauffage est en rapport avec le volume d’eau et la prise en compte des éléments pouvant faire varier la température tels que : température de la pièce, proximité d’une source de chaleur, rayon solaire, courant d’air, emplacement des transformateurs, type et puissance de l’éclairage etc…

En général, lorsque l’aquarium se trouve dans une pièce normalement chauffée (~18/20 °) et sans élément extérieur potentiellement perturbateur, la puissance d’un combiné chauffant à prévoir est d’environ de 0,8 à 1w par litre d’eau.

Tableau de correspondance des puissances

Le thermostat régulera alors de lui-même la température que vous aurez programmée et aura une petite marge de puissance en cas de baisse partielle et temporaire de la température dans la pièce.

Conseil Zolux : Afin de conserver une parfaite fiabilité de la thermorégulation, il est généralement conseillé de renouveler le combiné chauffant après 2 années de service.

Différents matériels de chauffe et principes de fonctionnement

La résistance

C’est la partie chauffante du système. Toujours immergée, elle est bien sûr parfaitement isolée et étanche (tube en verre pyrex, résine ou inox, cordon chauffant…) elle se branche en règle générale sur un thermostat pour sa régulation.

Le thermostat

Connecté à la résistance, cet élément permet de réguler automatiquement une température constante dans le bac. Il existe des thermostats bi-lames type « thermo-contact » et des thermostats électroniques (immergés ou extérieurs) en général très précis et très fiables.

Combiné chauffant

C’est l’association d’une résistance et d’un thermostat dans un seul et même appareil. Le « combiné chauffant » est l’appareil le plus habituellement utilisé sur le marché. Ce thermo-plongeur peut être : classique (bi-lames), électronique ou à système PTC (voir ci-dessous)

Système PTC

Issue d’une technologie innovante, c’est un système de résistance (chauffage) à « friction moléculaire ». En résumé, un film de polyane est enduit d’une couche de résine recelant quelques millions de micro-billes « thermo-génératrices » positionnées « à touche-touche ». Sous tension électrique, ces micro-particules conductrices entrent en vibration et génèrent une énergie thermique très importante ; cette chaleur est alors immédiatement transmise au tube de verre, qui lui-même transfère les calories à l’eau. Ce système est régulé par un thermostat.

Sécurité complémentaire : en cas de baisse accidentelle d’eau dans l’aquarium (évaporation ou fuite) il y a déconnexion automatique du système PTC. En effet, dans le cas d’éventuelle surchauffe de la résistance, la résine se dilate et sépare alors les micro-billes entre elles, rompant ainsi la conduction électrique et donc la production de chaleur !..)

Chauffage par le sol

Le système de chauffage (partiel) par le sol est un système fiable et éprouvé. Il s’adresse principalement aux aquariophiles confirmés désirant mettre en valeur et développer l’aspect naturel et végétal de l’aquarium (bacs Hollandais, Japonais…) et s’accompagne généralement d’un apport complémentaire de gaz carbonique (voir CO2). Le système se compose d’un cordon chauffant (placé au fond du bac et recouvert d’un substrat de fond) et d’un thermostat indépendant relié à ce même cordon. Ce thermostat devra être réglé à ~ 1° en dessous de la température programmée du chauffage général de l’aquarium ; afin qu’à chaque petit déclenchement ce soit le cordon chauffant qui prenne la priorité de chauffe.

Ce procédé permet de créer régulièrement un léger courant d’eau chaude à travers le sol (circuit de va et vient par convexion transférant en permanence les matières nutritives de la surface du sol aux racines) et de maintenir un sol riche, à température élevée et constante, ce qu’apprécie particulièrement la majorité des plantes.
La puissance en W. généralement conseillée pour un cordon chauffant est d’environ 25 w pour 80 à 150 l d’eau.

Quel thermomètre choisir ?

Il en existe plusieurs types :

  • Thermomètre à alcool, flottant, fixe ou à planter : classique, pratique et fiable
  • Thermomètre digital à cristaux liquides (à coller à l’extérieur de l’aquarium). Un peu moins précis mais très pratique et lisible de loin dans la pièce.
  • Thermomètres électroniques (interne ou externe): plus onéreux, mais précis, esthétiques et qualitatifs.

Thermomètre de précision réf. 334 802 et Thermomètre électronique réf. 334820

Conseil ZOLUX :

En cas de baisse programmée ou accidentelle de température dans la pièce (week-end d’hiver, panne électrique…) prévoir d’entourer les parois de l’aquarium avec un isolant (drap,couverture…), la déperdition de chaleur sera moins rapide et progressive. Le reprise de température doit aussi se faire très progressivement (éviter impérativement les sceaux d’eau bouillante !). Le cas échéant, suspendre le nourrissage des poissons pendant 48h.

Garantie sécurité ZOLUX :

Tous nos systèmes de chauffages sont certifiés conformes aux normes CE de sécurité « Basse Tension » et « Comptabilité électro-magnétique » :

  • LVD directive 73/23/CEE : EN 60 335-1 et EN 60 335-2-55
  • CEM 89/336/CEE + 93/68/CEE : EN 55 014-1 et 2/A1.

Découvrez nos actualités