L'éclairage de l'aquarium

Appréhender le rôle de l’éclairage

Nécessaire à la mise en lumière de l’aquarium et de ses pensionnaires, l’éclairage est aussi l’un des éléments essentiels à l’équilibre biologique du bac, à la croissance des plantes et, par incidence, au bien-être et au développement harmonieux des poissons qui y séjournent, par le maintien d’un taux optimal d’oxygène dans l’aquarium.
En effet, la lumière est un élément vital pour les plantes, elle permet aux végétaux d’assurer leur fonction chlorophyllienne et de se développer. Lors de la photosynthèse, l’énergie absorbée permet aux plantes de capter le gaz carbonique rejeté par les poissons (CO2) et de le transformer en oxygène pur (O2), immédiatement dilué et restitué à l’eau.

La gestion de la lumière répond néanmoins à des règles précises qui est souhaitable de bien maîtriser :

Un aquarium en manque de lumière ne peut permettre le développement de plantes. Il est dans ce cas déséquilibré car sans photosynthèse végétale, sans échange gazeux ni cycle de transformation du carbone. Son eau est peu ou mal oxygénée, son environnement sans épuration naturelle par les plantes et leurs racines (eau et sol). Il survient alors une déficience progressive des paramètres chimiques et biologiques du bac ayant pour résultat un aquarium à l’équilibre précaire et difficile à entretenir.

Un aquarium en excès de luminosité n’a pas un sort plus enviable car il génère un excès de photosynthèse chez tous les végétaux, une croissance excessive des plantes et un développement anarchique et inopportun des algues parasites sur les parois, sur les plantes et sur le décor. Il s’ensuit une déficience progressive des paramètres chimiques et biologiques du milieu ayant pour résultat un aquarium peu harmonieux, difficile à entretenir et d’équilibre précaire.

Il est donc important de bien appréhender le rôle de l’éclairage et de bien en gérer son utilisation. Durée d’éclairage conseillée : selon le type de tube et la luminosité de la pièce, entre 8 à 12 h par jour. Eviter la lumière solaire directe ou la proximité d’une baie vitrée très lumineuse.

Différentes sources de lumière

Lumière solaire

C’est la source de lumière la plus naturelle, la plus complète et la plus économique. Néanmoins elle n’est pas utilisée pour l’aquarium car, selon le lieu, l’heure, la saison ou la météo, sa présence n’est jamais identique ni régulière et son intensité ne peut être ni dosée ni programmée.
Il est donc conseillé d’éviter les pièces ensoleillées sous peine de surexposition lumineuse, de déséquilibre et d’explosion d’algues parasites dans le bac. L’aquarium aura plutôt sa place dans un endroit ou une pièce sombre, un petit coin-salon ombragé par exemple, endroit de repos que l’aquarium aura de plus l’avantage de mettre en valeur et en lumière.

Tubes fluorescents

Alimenté par un ballast (transformateur) c’est le système d’éclairage actuellement le plus utilisé en aquariophilie. Performant, peu gourmand en énergie et dégageant peu de chaleur, le tube fluorescent est un tube de verre dont la paroi intérieure a été imprégnée d’une laitance très spécifique (poudrage) puis fermé en y intégrant une électrode de chaque côté et enfin rempli d’un gaz rare sous pression. Sous tension électrique, le gaz libère alors son énergie sous la forme d’un rayonnement lumineux dont le spectre spécifique est directement induit par le poudrage reçu lors de sa fabrication (c’est le type de poudre fluorescente qui modifie le spectre du tube).

Les différentes catégories de tubes proposés permettent donc d’adapter l’éclairage aux différents types d’aquariums et de biotopes que l’on possède (aquariums d’eau douce, d’eau de mer ou de Cichlidés africains, aquarium Récifal ou bac à dominance végétale…).

Deux formats de tubes fluorescents sont principalement proposés sur le marché : les tubes T8 et les tubes T5.

Tube T8 : tube fluo standard (Ø 26 mm) le plus utilisé jusqu’à présent.

Tube T5 : nouveau type de tube de petit diamètre (Ø 16 mm) fréquemment intégré par les constructeurs d’aquariums ces dernières années. Plus puissant et d’un rendement plus élevé que le tube T8, le tube T5 fonctionne sans starter, consomme moins d’énergie et dure plus longtemps.

Attention, le tube T5 doit être impérativement géré par système spécifique de ballast électronique « T5 ».

Pour une gestion parfaite de l’éclairage, il faut donc bien choisir les tubes d’éclairage en fonction du type d’aquarium et confier ensuite la gestion à un programmateur automatique afin que les cycles soient réguliers et autonomes.
La qualité du spectre et l’intensité des tubes fluorescents décroissent progressivement dans le temps (dégénérescence naturelle du « poudrage » interne), il sera donc nécessaire de les changer régulièrement chaque année, (alternativement dans le temps s’il y a plusieurs tubes dans la rampe afin d’éviter un choc lumineux très perturbant pour les végétaux).

Notes aux passionnés :

Plusieurs données techniques permettent de mieux appréhender le type de tube à utiliser :

  • La température de couleur : c’est une donnée qui caractérise la teinte émise par la source de lumière. Elle est exprimée en degré Kelvin (K). Une température de couleur de 3 000° K correspond à un rayonnement tirant sur le jaune-orange (ton chaud), une T°de couleur de 10 000° K correspond à un rayonnement tirant sur le bleu-violet (ton froid). La lumière solaire correspond à une T° d’environ 6 500° K.
  • IRC (indice de rendu couleur) : c’est une donnée indiquant le positionnement du spectre émis par rapport à celui du soleil à son zénith. Plus l’indice du tube se rapproche de 100, plus le rendu visuel est proche de la lumière solaire. Un tube de qualité devra par principe avoir un IRC supérieur à 80. (excepté éclairages spécifiques tel que tube « supra-actinique » destiné au développement des coraux).
  • Lumen/Watt : c’est une donnée technique indiquant le rapport ente le flux lumineux émis (lumen) et la puissance consommée (Watt). Un tube fluo de qualité a une intensité lumineuse avoisinant les 70 lumens/W (excepté éclairages spécifiques tel que tube « supra-actinique » destiné au développement des coraux)..
  • Spectre lumineux :. c’est une représentation visuelle précise de la décomposition du rayonnement émis par une source lumineuse. Cette décomposition de la lumière permet de mesurer l’intensité de radiation émise au niveau de chaque longueur d’onde du spectre solaire, de l’infra-rouge (760 nm) à l’ultraviolet 390 nm). La visualisation de ce spectre d’émission permet de connaître parfaitement le rayonnement de la source et d’évaluer si celui-ci correspond bien aux caractéristiques nécessaires à la mise en valeur de l’aquarium et de ses pensionnaires et aux longueurs d’ondes nécessaires au plantes pour assumer leur photosynthèse.

Illustration du spectre lumineux d’un tube ZOLUX® Nominal’ T8

GAMME des tubes fluos ZOLUX® :

Afin de simplifier la délicate gestion de l’éclairage de l’aquarium, ZOLUX® a développé une gamme courte, efficace et complète de tubes fluorescents pour tous types d’aquariums, ceci dans les 2 formats existant sur le marché : tubes T8 (Ø 26 mm) et T5 (Ø 16 mm) *.
* Rappel : le nouveau format de tube T5 est un tube à l’intensité lumineuse très élevée (+ 150% supérieur aux tubes T8) et fonctionne exclusivement sur système de ballast électronique spécifique T5.

NOMINAL’T8 ET NOMINAL’T5*

Tube fluorescent universel destiné à favoriser la mise en valeur des couleurs des poissons et la croissance des plantes. Un tube à large spectre pour tous les types d’aquariums. Rayonnement lumineux puissant, doux et chaleureux. (Positionnement du spectre étudié pour freiner efficacement le développement des algues parasites)

SUPRAL’T8 ET SUPRAL’T5 *

Tube fluorescent restituant les couleurs tropicales et destiné à favoriser : la pénétration lumineuse, la pousse des plantes et le développement des coraux. Un puissant tube à luminosité exceptionnelle principalement élaboré pour les grands aquariums d’eau douce, d’eau de mer et bacs Récifaux.
(Association conseillée : tubes SUPRAL® et NOMINAL® pour aquarium d’eau douce, et tubes SUPRAL® et ACTIREEF® pour aquarium d’eau de mer)

ACTIREEF’T8 ET ACTIREEF’T5

Tube spécifique bleu nuit émettant un rayonnement supra-actinique (UV.A - longueur d’onde 380 à 480 nanomètres).
Ce tube spécifique d’appoint est principalement destiné aux aquariums d’eau de mer récifaux et favorise la croissance des algues symbiotiques Zooxantelles dans le développement des coraux. En aquarium d’eau douce, ACTIREEF ® est apprécié pour son effet lumineux bleu actinique et pour son rayonnement anti-stress et anti-flash.
(Association conseillée : tube ACTIREEF ® + tube SUPRAL ®)

Réflecteur de tubes fluorescents

RÉFLÉCTEUR ORIENTABLE FACETTES POUR TUBES T8 ET T5

- Amplifie considérablement l'intensité lumineuse des aquariums et terrariums
- Concentre et accentue le flux lumineux
- Stimule la croissance des plantes
- Renforce les couleurs naturelles des animaux
Gain lumineux et sauvegarde d’énergie. L’ajout d’un réflecteur de lumière dans une galerie non-équipée permet un gain d’efficacité allant jusqu’à 100 % du flux lumineux perdu 

LAMPE HQL

Lampe dite à décharge. Souvent utilisée en tant que spot mural ou suspendu sur grand bac ouvert et végétal, il est principalement destiné aux aquariums d’eau douce. D’une température de couleur relativement chaude (3000 à 4200 K) et d’un IRC de 71, il est particulièrement apprécié pour favoriser la croissance des plantes et offre un excellent rendement lumineux. La lampe HQL doit être positionnée entre 50 et 60 cm de la surface de l’eau. Les puissances les plus courantes sont de 80 et 125 W.

ECLAIRAGE À LED

Technologie du futur, l’éclairage par diodes électroluminescentes LED (ou DEL en français), est une nouvelle source de fabrication électronique de lumière qui connaît actuellement un très rapide et extraordinaire développement dans monde de l’éclairage et du luminaire. Arrivée depuis peu dans le domaine aquariophile des petits aquariums de type Nano, mais d’un coût encore assez élevé pour les grosses unités et ne répondant pas encore tout à fait aux besoins photosynthétiques des végétaux et organismes récifaux, la prometteuse technologie des LED possède des atouts majeurs : - Durée de vie d’une LED d’environ 50 000 heures, soit environ 12 ans d’utilisation (économique et écologique sur la durée). - Possibilité technique de concevoir un spectre spécifique pour chaque type d’aquarium ou de biotope grâce à la gestion et la combinaison chromatique des différentes couleurs de LED. - Composition spectrale éventuellement modulable à la demande et permettant la restitution des diverses ambiances lumineuses des cycles de lumière de la nature (aurore, plein soleil, crépuscule, nuit lunaire…). - Peu gourmand, sous une tension de 12 Volts : réduction de la consommation énergétique et aspect sécuritaire avec une tension d’alimentation électrique TBTS (très basse tension de sécurité). La technologie LED a tout son avenir devant elle…

LAMPE HQI

La lampe HQI (lampe à iodures métalliques) est une lampe halogène dite à décharge. Très puissante elle est principalement appréciée et utilisée pour des aquariums d’eau de mer ou d’eau douce profond et de grande hauteur (à partir de 60 cm de hauteur d’eau). Proche de la lumière solaire, son spectre et sa haute intensité lumineuse sont particulièrement appréciés en aquarium d’eau de mer récifal pour un développement optimal des coraux et des invertébrés. Souvent accouplé à des tubes bleus supra-actiniques, ce type de combinaison d’éclairage joue un rôle majeur dans le développement métabolique et la calcification des coraux. (voir tubes ACTI-REEF® ZOLUX®). D’une puissance de 150 à 450 W pour l’aquariophilie, la température de couleur d’une lampe HQI peut se situer entre 7 000 et 15000 ° K (Kelvin) selon les marques et modèles.

Découvrez nos actualités