Dossier Véto : le lapin de compagnie

Il existe des caractéristiques à connaître concernant le lapin, tant sur le plan de ses besoins nutritionnels que de son habitat.
Retrouvez ici les conseils pour garantir santé et bien-être à son lapin de compagnie et les divers accessoires pour son habitat.

 

1. Caractéristiques de l’alimentation chez le lapin

Le lapin est un animal strictement herbivore. Il possède un tube digestif destiné à fonctionner en permanence et doit avoir un régime alimentaire très riche en fibres. Les graminées sont la base de son alimentation (foin ou herbe fraîche). C’est également un animal curieux et gourmand, qui aime se nourrir de plantes, de fruits et légumes, de racines et d’écorces d’arbre.

 

2. Conseils généraux sur l’alimentation du lapin

  • Laisser toujours de l’eau propre et fraîche à disposition, la changer quotidiennement
  • Foin à volonté : Le foin est l’élément principal de l’alimentation du lapin.
    • Comment savoir si le foin de mon lapin est de bonne qualité ? il doit être bien vert, assez fin, bien sec, avoir une bonne odeur et ne pas présenter de moisissures ou petits insectes. Votre lapin va également servir de « baromètre » : il préfèrera toujours un foin bien vert et odorant à un foin jaune et grossier.
  • Apporter des végétaux frais : il faut varier les végétaux chaque jour pour assurer l’apport en vitamines et nutriments.
    • La majeure partie des végétaux doit être « verte » : céleri, endive, herbe, pissenlits, persil, menthe, basilic, salades diverses, épinards, pousses d’orties…
    • Les carottes et fruits sont à donner en quantité limitée, ils sont plus sucrés et peuvent entraîner une prise de poids.
    • Quelques fruits appréciés du lapin : abricot, banane, canneberge, cerise, fraise, framboise, groseille, kiwi, mangue, myrtille, orange (clémentine etc… sans la peau ni les feuilles), papaye, pomme, poire…
    • La verdure peut être distribuée en 2 repas par jour : un le matin et un le soir.
    • Retirer chaque jour les herbes et végétaux fanés.
  • Proposer des aliments à ronger (branche de noisetier, bouleau, aulne…), c’est un comportement naturel du lapin (et cela évitera qu’il ronge les pieds de chaises !)
  • Il est possible de proposer des aliments industriels (granulés, extrudés) au lapin. Ils doivent être distribués en petite quantité (on peut les laisser à volonté pendant la croissance, mais à partir de 6 mois, ils doivent être donnés à hauteur de 2-3% du poids du lapin). Pour un lapin adulte, il faut donner au maximum 2 à 3 cuillères à soupe de granulés par jour.
  • Par contre, il faut éviter les mélanges de graines que le lapin va trier, ce qui va déséquilibrer son alimentation.

 

3. Précautions à prendre chez le lapin

  • La verdure doit être introduite progressivement pour éviter des troubles digestifs. Par exemple, on commence par donner une rondelle de carotte le premier jour, puis un brin de persil le lendemain… et on augmente progressivement la quantité et la variété de végétaux frais.
  • Les légumes de la famille des choux (y compris le brocoli) doivent être distribués en petite quantité car ils peuvent occasionner des ballonnements, voire être toxiques en grande quantité.
  • Certaines salades comme la laitue pommée ou iceberg sont à éviter car peu digestes. En revanche, on peut donner par exemple de la batavia, feuille de chêne, roquette…
  • Certaines plantes sont toxiques : ail, aloé vera, arum, bambou, bégonia, buis, chrysanthèmes, cyprès, figuier, géranium, lierre, muguet, narcisse, oignon, oranger, pâquerette, poinsettia, poireau, renoncule, rhododendron, sauge, vigne vierge…

 

En conclusion, le menu type pour un lapin d’environ 1 kg  peut comprendre : une carotte et 50 grammes de granulés par jour avec un peu de foin et de l’eau à volonté.

 

 

 

4. Quelle cage et quels accessoires choisir pour son lapin ?

La cage est l’habitat du lapin, elle lui sert de lieu pour se reposer mais aussi de lieu de vie ! Nous allons voir comment la situer dans la maison, quelle cage choisir et aussi quels accessoires indispensables pour que nos amis rongeurs se sentent à l’aise dans leur nouvel habitat.

Cage NEO by ZOLUX – modèle Muki

Conseils sur les caractéristiques de la cage du lapin

  • Quelles dimensions sont conseillées pour la cage d’un lapin ?
    Les lapins nains aiment bouger et ont besoin de suffisamment d’espace dans leur habitat. Voici les dimensions minimales que doit avoir la cage d’un lapin : 100cm de longueur X 60cm de largeur X 60cm de hauteur.
    Aux beaux jours, il est possible d’installer un lapin dans un enclos aéré mais protégé du soleil. Cet enclos devra mesurer au minimum 2 m x 2 m. Il est indispensable qu’il soit assez haut ou recouvert par du grillage afin de s’assurer que le lapin ne puisse pas s’échapper voire ne puisse pas se faire attraper par un chien ou un chat. Si l’enclos est grand, on peut également l’agrémenter de cachettes et caisses pouvant servir de postes d’observation.
  • A quel endroit positionner la cage du lapin ?
    Evitez les courants d’air (près d’une fenêtre, de l’entrée, dans le couloir…), le lapin y est très sensible. Il faut également que la cage soit proche d’une source de lumière naturelle, mais pas en plein soleil en permanence (fenêtres situées au sud) pour éviter qu’il ait trop chaud.
    Le lapin est un animal sociable : il sera ravi d’être en compagnie de ses maîtres et sa cage doit être située près du « cœur de vie » de la maison. Cependant, il faut quand même qu’il puisse être au calme s’il en a envie, il faut donc éviter les lieux de passage (couloir, entrée…).
  • Quels accessoires pour la cage ?
    Voici les accessoires nécessaires pour construire une cage adaptée à son lapin :
    – Une litière absorbante à base de copeaux, de chanvre, de rafle de maïs… on peut y ajouter de la paille mais elle ne doit pas être l’unique composant, car elle est peu absorbante.
    – Une écuelle pour la nourriture et un biberon ou une gamelle d’eau.
    – Un râtelier à foin pour la portion journalière.
    – Un petit abri pour dormir, se cacher et se sentir en sécurité.

    5. Comportement et bien-être

Le lapin est d’un naturel curieux et social (qui vit en groupes à l’état naturel). Il est donc préférable de ne pas le laisser seul dans sa cage en permanence. Il appréciera la compagnie d’un autre lapin ou d’un cobaye, mais également les sorties dans la maison ou dans son enclos extérieur.

C’est aussi un animal gourmand et joueur, qui peut apprendre de nombreux tours grâce à quelques récompenses. Il appréciera également les moments de complicité avec son maître (câlins, toilettage).

Vous connaissez maintenant les principaux points pour garantir un régime alimentaire adapté, mais aussi confort et bien-être aux lapins qui sont des animaux très sensibles au stress !