Comportement du chien – Mon chien urine partout !

Ancien parachutiste et membre du 132ème Groupement Cynophile de l’Armée de Terre, formateur canin des forces de Police, Eric TRAMSON met aujourd’hui à la disposition des particuliers et professionnels son expérience dans le domaine du chien par le biais de divers services.

Dans ce dossier éducation, Eric TRAMSON vous propose quelques astuces simples pour vivre en harmonie avec votre chien.

 

Problématique : Mon chien urine partout !

Qu’il s’agisse d’un chiot nouvellement accueilli à la maison ou d’un adulte, une bonne éducation passe d’abord par l’apprentissage de la propreté. Alors, pour éviter de retrouver les besoins de son animal au milieu du salon, je vous propose une technique en quatre points.

  1. Comprendre son comportement :

Il s’agit d’abord d’identifier la cause de l’incontinence de votre chien : elle est soit médicale, soit comportementale. Dans le premier cas, votre compagnon perdra de l’urine en petites quantités, mais régulièrement, lors de ses déplacements ou pendant ses siestes. Pas d’hésitation à avoir, contactez la seule personne qui puisse vous aider : votre vétérinaire.

Dans le second cas, les chiens urinent à des endroits bien déterminés. Il peut y avoir plusieurs raisons à ce comportement naturel mais très  déplaisant : une émotion (joie, stress, etc), un marquage de territoire (l’urine est un marqueur olfactif qui éloigne les autres chiens) ou tout simplement une absence d’éducation. Quel que soit l’âge de votre chien, être propre s’apprend !

  1. Choisir le bon matériel :

C’est par le jeu et la récompense que les chiens apprennent le mieux. Ayez donc toujours avec vous une balle de jeu adaptée, comme la Bone Ball, par exemple, que vous lancerez à votre chien après un exercice réussi.

De même, il est important d’adopter les bons accessoires pour son alimentation. Un chien ne doit pas avoir sa gamelle pleine toute la journée. C’est à vous de maîtriser sa nourriture. Il faut donc lui donner un ou deux repas par jour, à heure fixe, et lui ôter s’il ne finit pas. Sachez-le : un chien est propre quand son hygiène alimentaire obéit à des règles simples et strictes.

Pour vous aider, n’hésitez pas à vous équiper d’un distributeur de croquette.

En revanche, veillez bien à ce qu’il dispose d’eau à volonté. Ce n’est pas en lui retirant cette gamelle qu’il deviendra propre.

  1. Préparer l’apprentissage :

Un chien a besoin qu’on lui délimite des « zones ». Il y a la zone où il dort (son panier, une couverture, etc), la zone où il mange et boit et la zone où il fait ses besoins. Ces zones doivent être fixées une fois pour toute et loin les unes des autres. Si le panier du chien et ses gamelles se trouvent dans la même pièce, ils doivent être aux deux extrêmités. C’est souvent quand les zones se « mélangent » que le chien n’est plus propre.

Enfin, comme pour lui apprendre à marcher en laisse, il faut que vous choisissiez un commandement préparatoire et un commandement exécutoire (cf Mon chien tire sur sa laisse).

Exemple : « Médor », une pause, « Pipi »

  1. L’apprentissage :

Première chose à faire : lui apprendre où se trouvent les différentes zones. Prenez votre chien ou votre chiot en laisse et faîtes lui une visite guidée, tout en évitant soigneusement les chambres à coucher. Quand vous passez devant son espace de couchage, obligez-le (doucement mais fermement) à s’y installer tout en prononçant les 2 ordres.

Exemple : « Médor », une pause, « couché »

Idem pour les gamelles.

N’oubliez surtout pas de le féliciter quand il obéit à vos ordres.

Commencez l’exercice 1h30 après la fin de son repas (même pour les chiots). Accompagnez-le à l’extérieur, montrez lui précisément l’endroit où il doit faire ses besoins, prononcez les deux commandements jusqu’à ce qu’il s’exécute. Cela ne devrait pas être long.

Félicitez-le immédiatement après en lui lançant la balle.

Enfin, menez votre chien dans son espace de couchage, faites le se coucher et félicitez-le d’une caresse. De cette manière, votre compagnon va complètement dissocier la zone de repos et la zone de besoins, et comprendre qu’il ne doit pas les faire à l’intérieur.

Comme pour tout apprentissage, il faudra recommencer l’exercice plusieurs fois et vous armer de patience !

Contre les idées reçues :

Quand vous découvrez avec horreur une flaque au milieu du salon, il est contre-productif de se mettre en colère et de lui mettre le museau dans ses excréments. Il se doute bien que cela vient de lui. Cela ne fera qu’augmenter son stress, donc qu’aggraver la situation la prochaine fois qu’il se retrouvera seul. Faites-lui faire immédiatement l’exercice… et rentrez nettoyer sa bêtise !