Comportement du chien – Mon chien tire sur sa laisse !

Ancien parachutiste et membre du 132ème Groupement Cynophile de l’Armée de Terre, formateur canin des forces de Police, Eric TRAMSON met aujourd’hui à la disposition des particuliers et professionnels son expérience dans le domaine du chien par le biais de divers services.

Dans ce dossier éducation, Eric TRAMSON vous propose quelques astuces simples pour vivre en harmonie avec votre chien.

 

Problématique : Mon chien tire sur sa laisse !

Parfois, le plaisir de la promenade peut parfois se transformer en parcours du combattant. Un peu d’herbe à renifler, un chat qui passe, un chien qui aboie, on se retrouve vite avec la laisse autour des jambes à se demander qui balade qui.

Je vous propose donc « une balade, mode d’emploi » .

  1. Comprendre son comportement :

Le principal plaisir de votre chien dans la vie réside dans l’interaction qu’il entretient avec vous. Et c’est pareil lors d’une balade. Bien sûr, il aime se dégourdir les pattes, respirer l’air frais et éventuellement aller saluer ses congénères, mais la promenade, c’est avant tout un moment privilégié entre vous et lui. Toute son attention doit donc se porter vers vous. Quand le chien tire sur sa laisse, cela veut dire qu’il n’a pas d’instructions précises, bref, que vous ne remplissez pas votre rôle de leader énergique.

Il faut donc que vous preniez fermement, mais avec bienveillance, les choses en main. Votre chien ne demande qu’à apprendre.

  1. Choisir le bon matériel :

Pour commencer, prenez un collier plat en cuir ou en nylon adapté à la taille de votre chien. Pour l’apprentissage, ne prenez pas  de harnais car ils incitent votre chien à tirer encore plus. Munissez-vous d’une laisse d’environ 1 mètre. Veillez à laisser un espace de deux doigts entre son collier et sa nuque.

N’oubliez pas quelques petites friandises pour récompenser votre chien. C’est une méthode agréable et très efficace pour accélérer l’apprentissage. Prenez, de préférence, de petites bouchées qui se mangent vite, comme les Classic Woofies.

  1. Préparer l’apprentissage :

Choisissez un endroit calme et sécurisé, un jardin par exemple. L’idée est de vous retrouver seul avec votre chien sans que son attention puisse être détournée par des voitures, d’autres chiens ou par des inconnus.

Il faut ensuite que vous choisissiez un commandement préparatoire et un commandement exécutoire. Le commandement préparatoire, c’est le nom de votre chien. Quand vous le prononcez, vous attirez son attention. Le commandement exécutoire, c’est l’action à accomplir. Vous lui donnez un ordre : « Médor marche » ou « Médor pied » . Peu importe les mots choisis : il faut toujours employer les mêmes mots pour les mêmes commandements et bien découper les deux commandements.

Exemple : « Médor », une pause, « Marche »

  1. L’apprentissage :

Le but de cet apprentissage est d’apprendre à votre chien à marcher « collé » à votre jambe. Un chien ne doit ni marcher devant, ni traîner derrière.

Pour commencer, il faut placer votre chien. Si vous êtes droitier et donc que vous tenez la laisse avec votre main droite, placez votre chien à votre gauche, et l’inverse si vous êtes un gaucher.

La laisse ne doit jamais être tendue.

Pour les propriétaires de chiens de taille moyenne ou grande, votre main libre peut vous servir à plaquer doucement votre chien contre votre jambe s’il a tendance à s’éloigner ou à le féliciter pendant l’exercice.

Dans un premier temps, donnez l’ordre à votre chien de rester immobile à côté de vous (assis ou debout) jusqu’à ce qu’il soit parfaitement calme. Il faut parfois être patient…

Puis, prononcez l’ordre préparatoire (son nom) pour attirer son attention. Récompensez-le rapidement s’il vous regarde.

Enfin, prononcez l’ordre exécutoire (« marche » ou « au pied ») et commencez à avancer avec la jambe contre laquelle votre chien se tient collé. Veillez bien à répéter les deux commandements à chaque pas.

Si votre chien accélère, faîtes demi-tour ; si votre chien ralentit, accélérez ; si votre chien regarde à gauche, partez à droite et inversement, tout en prononçant les ordres.

Après cinq pas, arrêtez-vous et récompensez votre chien avec une friandise et des caresses… puis recommencez avec dix pas, puis vingt, etc. Rassurez-vous : ça n’est qu’avec de la patience et de la persévérance que vous marcherez de concert avec votre chien. C’est un travail d’équipe qui renforcera votre complicité !

N.B : pour certains chiens difficiles, il est nécessaire d’aller voir un éducateur canin qui adaptera l’apprentissage à la personnalité de l’animal. Eric Tramson