Comportement du chien – Mon chien est destructeur !

Ancien parachutiste et membre du 132ème Groupement Cynophile de l’Armée de Terre, formateur canin des forces de Police, Eric TRAMSON met aujourd’hui à la disposition des particuliers et professionnels son expérience dans le domaine du chien par le biais de divers services.

Dans ce dossier éducation, Eric TRAMSON vous propose quelques astuces simples pour vivre en harmonie avec votre chien.

 

Problématique : Mon chien est destructeur !

C’est l’un des troubles du comportement chez le chien le plus gênant pour les maîtres. Il suffit que vous tourniez le dos, que vous alliez faire des courses ou que soyez au travail pendant la journée, dès que vous vous absentez, votre chien s’en prend aux coussins du canapé, à vos chaussures préférées ou à l’angle de la table du salon.

Alors, pour qu’il respecte (enfin) votre intérieur, je vous propose une méthode en quatre points.

  1. Comprendre son comportement :

La première chose à savoir est que la destruction de son lieu de vie n’est pas un comportement normal chez le chien. Il traduit un malaise qu’il tente d’atténuer en « s’appropriant » des objets. C’est un peu comme s’il réaménageait sa maison pour se sentir mieux. Nous, on aurait tendance à bouger les meubles, lui, il les détruit.

Les causes de ce léger déséquilibre peuvent être multiples : manque d’activités sportives, vengeance ou peur de se retrouver seul à la maison, ennui, etc.

Il se peut aussi que votre chiot nouvellement arrivé se fasse tout simplement les dents.

Dans tous les cas, c’est un comportement qu’il ne faut pas laisser s’installer et le punir ne vous mènera à rien. Ça risque même de le perturber, d’aggraver son malaise donc d’entraîner l’effet inverse.

  1. Choisir le bon matériel :

Je ne le répéterai jamais assez : votre chien a besoin d’avoir au moins un jouet bien à lui. Quand vous êtes là, il vous servira d’objet de motivation pour le récompenser s’il obéit bien aux exercices pratiqués, et lorsque vous êtes absents, son jouet va le rassurer (un peu comme un doudou) et occuper ses journées. Son attention sera donc portée vers son objet et non plus vers les coussins du canapé ou vos chaussures.

Veillez bien à choisir un jouet adapté à son gabarit, solide et sûr. Je vous déconseille donc de lui en fabriquer un. Pour ma part, j’utilise beaucoup des balles en caoutchouc non toxique. Il en existe de toutes tailles et certaines sont même parfumées pour améliorer l’haleine de votre chien !

 

  1. Préparer l’apprentissage :

La première chose à faire est de ranger ! Pendant la période d’apprentissage, ne laissez pas traîner vos affaires à hauteur de museau, surtout les effets personnels qui sont, pour lui, très tentants car ils contiennent votre odeur.

Munissez-vous de son jouet et mettez-lui un collier plat et une laisse d’environ un mètre.

 

  1. L’apprentissage :

Comme pour les autres exercices, choisissez un commandement préparatoire et un commandement exécutoire.

Exemple : « Médor », « Pas toucher »

Commencez par lui faire faire un tour du propriétaire en préférant les meubles qu’il mordille lorsque vous n’êtes pas là. À chaque fois, approchez-vous du meuble, faîtes une pause et prononcez plusieurs fois les deux commandements. Récompensez-le d’une caresse et encouragez-le avec le commandement exécutoire.

Exemple : « Pas toucher, c’est bien Médor, pas toucher »

S’il s’approche de lui-même du meuble, ou s’il le renifle, continuez à l’encourager et à le récompenser. En revanche, s’il se met à le mordiller, faites-lui comprendre que ce n’est pas ce que vous attendez de lui.

Exemple : « Non, Médor »

Puis récompensez-le dès qu’il s’arrête de mordiller.

Pour les objets, la technique est sensiblement la même. Tenez-votre chien en laisse et demandez à un membre de la famille ou à un ami d’approcher un objet et répétez l’exercice des meubles. Commencez par l’un des objets qu’il préfère mordiller (vos chaussons par exemple !). Si votre chien tente de mordiller l’objet, faites un tour sur vous-même en prononçant le commandement exécutoire et remettez-vous en place pour recommencez l’exercice.

Ça ne sert à rien de le gronder ou de tirer sur sa laisse pour l’empêcher de mordiller. Votre chien doit obéir à la voix. Ça va prendre du temps mais vous passerez de bons moments avec votre compagnon.

Enfin, n’oubliez pas de le récompenser après chaque séance en lui donnant son jouet favori et surtout, ne quittez jamais une séance sur un échec.